top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurMarie

Addiction et plantes enthéogènes

Je souhaiterais partager avec vous un petit bout de mon parcours avec la Médecine pour témoigner d'un aspect du long processus auquel la Plante m’a conviée tout au fil de ces dernières années.


Le travail a commencé fin 2015 avec les premières purges au tabac, et s’est intensifié avec plusieurs cérémonies, Kambo et diètes entre 2016 et 2019.


Durant ces premières années, je ne voyais pas de changements notables en moi : je fumais toujours mes cigarettes à la chaine, je sirotais soigneusement ma bouteille de Bourgogne tous les soirs, toujours coincée dans une existence qui tournait en rond sans aller nulle part.

Des petits mieux apparaissaient toutefois : j’arrivais à tenir quelques jours, voire quelques semaines sans fumer, et surtout j’avais une injonction intérieure impérieuse à faire de l’exercice en forêt ( beaucoup de vélo, course à pied, marche, qi qong) très régulièrement.

Mais je retombais toujours dans mes travers. Je faisais beaucoup d’aller retours intérieurs, entre la connexion à Dieu retrouvée, et mon impuissance et mon errance dans ce monde.

Cette durée interminable de 4 années où je « retombais » chaque fois, des milliers de fois, dans mes addictions, m’enseignait très subtilement la détermination, la persévérance, la foi, l’humilité, le laisser-être, et à affiner mon intention dans ce monde. Toujours plus profondément. Je ne voulais pas spécifiquement me libérer de mes addictions, bien que je me sente peinée de détruire une si belle santé. J’ai fini par apprendre à croire que je ne me détruisais pas, et à aimer profondément chaque cigarette que j’allumais, bénir chaque verre de vin que j’allais boire, car c’était ainsi, et pas autrement, et c’était bien. J’allais m’en sortir, c’était certain.

Je voulais surtout Comprendre Absolument, je voulais soigner la Cause Première de tous les effets pervers en moi, car si je remontais à cette Cause là, alors par effet Domino, tout se réajusterait naturellement… Cette intention venait d’un espace encore plus profond que moi-même. Un appel qui venait d’au-delà de moi-même.


La Médecine que j’ai rencontrée a été à la hauteur, et plus encore, de cette intention.

Un été, en 2019, après une diète de Tabac suivie d’un enième cycle de Kambo, quelque chose change de manière définitive… Je sens que le programme addiction Tabac alcool n’est plus en moi. Radicalement. Avec le café, le thé, la viande et tout produits animaux, naturellement partis. Plus d’envie de rien de tout cela . S’ensuivent 3 mois de désagréments légers sur le plan physique – qui auraient pu inquiéter certains mais que je sentais clairement être le fait d’une restructuration cellulaire.

Je tombe ensuite enceinte, je pars en Inde faire une cure ayurvédique qui réajuste mon corps afin de se régénérer et de se renforcer pour mener à bien cette grossesse inattendue.

Puis je déménage à l’autre bout de la France, dans un coin de nature isolée qui correspond à mes rêves et aspirations, et je me retrouve pendant 3 ans à materner, allaiter, faire le ménage, la lessive, la vaisselle… et rien d’autre car cela me prend tout mon temps.


La guidance intérieure est très claire : Sécurisation et stabilisation des nouvelles structures. Il n’y a rien de plus à faire que de suivre cette initiation casanière, qui, même si elle est longue et répétitive et peu tournée vers l’extérieur, est passagère et indispensable pour « préparer » le terrain, redresser, nettoyer, renforcer, éprouver.

Sans la guidance intérieure, j’aurais pu craquer et me sentir à nouveau prisonnière. Mais ce n’était pas le cas, car intérieurement, la vie que je menais, les rencontres intérieures régulières, sublimes et magnifiques, la forêt qui m’entourait, le feu dans la cheminée, tout conviait à peupler mon existence d’une richesse, d’une légereté et d’une beauté inimaginable. Toutes les questions que mon mental s’était posé tout au long de mon existence avaient une réponse. Qui nourrissait toujours plus le Mystère en en dévoilant un peu de son infinie puissance et de son ineffable perfection.


A côté de cela, dans cet espace préservé où la Vie m'avait menée, j’ai été amenée à recroiser toutes les blessures que par le passé je n’avais pas été en mesure de regarder sans qu’elles éveillent les addictions.


Toutes ces blessures, et plusieurs fois. De manière concrête, dans de vraies situations, et pas « en théorie », comme pour amener à la surface du réel les changements structurels qui avaient été opérés dans les profondeurs de l'être.

Puis la Médecine m’a rappelée à elle 2 ans plus tard, pour reprendre le Travail àn partir de ces nouvelles bases.


Voilà, je souahitais vous partager un peu de cette expérience.

Il y a une temporalité propre à la Médecine, à mon avis, qui prend son temps et qui va vite en même temps. La Plante (et ses alliés) travaille à une profondeur insoupçonnée et est capable de redresser Toutes les structures, à condition que nous écoutions sa guidance au quotidien, en dehors des cérémonies, parce que c’est là que tout le travail s’ancre et se déploie. Soyons Patients, car c’est cette temporalité est déterminante.

C’est en cela que l’usage des psychédéliques est spirituel et thérapeutique : par le fait d’intégrer les enseignements, les changements structurels, par le fait de devenir réellement, concrêtement, le creuset où les mondes se rencontrent et se réparent mutuellement ; par le fait de redevenir soi-même une pure médecine vivante, un être humain stellaire autant que terrestre, ambassadeur du Divin. C’est vers cela que la Médecine peut nous mener, dans ce qui m’est montré.

Alors soyons courageux, car je crois bien que cela en vaut la peine.


5 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page